Début de la campagne électorale au Togo

La campagne électorale pour l’élection présidentielle du 04 mars a commencé mardi sur l’ensemble du territoire togolais mais sans trois des principaux candidats de l’opposition togolaise qui dénoncent  des « anomalies » dans l’organisation du scrutin.

Yaovi Agboyibo du Comité d’Action pour le Renouveau (CAR), de Brigitte Adjamagbo-Johson de la Convention démocratique des peuples africains (CDPA) et de Jean Pierre Fabre de l’union des Forces de Changement (UFC) ont « suspendu provisoirement » leur participation à l’élection présidentielle.

Ils  demandent la reprise de la révision des listes électorales, la suppression du vote anticipé,  des procédures de centralisation, la publication et la transmission des résultats du scrutin  et la publication par les médias,  l’affichage des  résultats  dans les bureaux de vote et des mesures de traçabilité et d’authentification des bulletins de vote.

Par contre quatre autres sont en course. Il s’agit  le président sortant Faure Gnassingbé du Rassemblement du peuple togolais (RPT), Bassabi Kagbara, du Parti démocratique panafricain (PDP), Gabriel Messan Agbéyomé Kodjo, de l’Organisation pour bâtir dans l’union un Togo solidaire (OBUTS) et Jean Nicolas Messan Lawson, du Parti du renouveau et de la rédemption (PRR).

Les affiches du  candidat  Faure Gnassingbé  sont pour le moment les seules  visibles dans les rues de Lomé dès les premières heures de la matinée de mardi.  Conformément aux dispositions du code électoral du Togo, cette campagne va durer deux semaines.

Le président de la Commission  électorale nationale indépendante (CENI) Taffa Tabiou a annoncé, à l’ouverture de la campagne que les membres de son institution se sont accordés pour l’utilisation d’un bulletin à souche comportant des numéros séquentiels lors de la prochaine élection présidentielle.

« De même, le principe  de l’authentification du bulletin de vote dans les bureaux de vote est  un acquis dont les contours seront définis et transmis aux membres des bureaux de vote lors de leur formation », a-t-il indiqué dans une déclaration à la presse.

Selon lui, la campagne électorale doit être une période de confrontation d’idées et d’idéaux

Il a par ailleurs révélé qu’un fichier électoral fiable comportant  trois millions deux cent quatre vingt et un mille cent quarante six (3 281146) électeurs.

~ par noeltadegnon sur 16 février, 2010.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :