Du vin de palme traditionnel mis en bouteille sur place

Comme plusieurs Etats africains, le Togo est un pays de tradition du vin de palme fabriqué à base de palmier, mais depuis quelque temps, les Togolais consomment ce vin local mis en bouteille par une entreprise dans leur capitale, Lomé.

Le vin de palme provient de l’extraction de la sève du palmier, effectuée dans les villages environnants de Lomé; et c’est une boisson alcoolisée. La méthode d’extraction consiste à insérer un petit feu dans le tronc d’un palmier abattu afin de faire suinter sa sève, qui est ensuite récupérée dans des bocaux.

La sève blanche commence à se fermenter dès qu’elle suinte et au bout de deux heures, elle a la même teneur en alcool qu’une bière ordinaire. Mais la fermentation intervient rapidement, ce qui explique pourquoi les producteurs traditionnels de vin de palme vendent le vin juste après son extraction.

Komlan Agbodjan, producteur de vin de palme

«Je fabrique du vin de palme, mais il est impossible de le conserver, et le vin extrait aujourd’hui doit être consommé le même jour. Sinon, il est fermenté, cela ne m’avantage pas», a confié à IPS, Komlan Agbodjan, producteur de vin de palme dans le village de Bagbé, situé à 50 kilomètres au nord-ouest de Lomé.

«Mais, je viens de constater que depuis quelque temps, des gens le mettent en bouteille et ils viennent acheter le vin chez moi pour le mettre en bouteille, je ne sais pas comment ils font», a indiqué Agbodjan, aidé par ses enfants qui abattent avec lui les palmiers, contrôlent la sortie du vin et son transport vers le marché dans des bidons de 25 litres.

Une entreprise locale dénommée Centre micro chimique (CMC) achète le vin auprès des producteurs artisanaux dans les villages à 200 francs CFA (environ 0,4 dollar) les 33 centilitres qu’elle achemine dans son usine à Lomé pour le mettre en bouteille.

L’embouteillement est un processus de conservation utilisé pour une variété de produits, mais selon les responsables du CMC, ils ont une technique particulière pour le faire. Cette technique gardée «top secret» leur permet aujourd’hui d’assurer la mise, sur le marché, une quantité importante de vin de palme en bouteille.

Selon Arnaud Afidégnon, responsable du CMC, leur entreprise met sur le marché chaque semaine au moins 500 bouteilles d’un litre.

«Vu son instabilité, on est obligé de consommer le vin de palme tout juste après l’extraction et nous avons fait des études qui nous ont permis de mettre ce vin en bouteille pour que le consommateur puisse l’avoir, le boire quand il veut, comme il veut», a expliqué Afidégnon à IPS.

L’usine du CMC emploie une trentaine de personnes payées à la tâche. Ils y travaillent pour assurer l’achat et l’acheminement des bouteilles vides des marchés vers l’usine, leur lavage et purification, le traitement du vin de palme, la mise en bouteille, l’étiquetage et la mise en carton.

Le vin est vendu en gros aux supermarchés et boutiques qui le revendent au détail à environ 1.000 FCFA (deux dollars). La demande du vin de palme en bouteille est en hausse, notamment chez des citadins qui ont très peu de temps pour aller au village savourer le vin de palme traditionnel.

«C’est génial, depuis que je connais le vin de palme, personne n’a jamais mis ça en bouteille parce que ça se fermente très vite, donc c’est bien de l’avoir en bouteille», a indiqué à IPS, Yves Agounké, un comptable qui avoue en acheter régulièrement.

«C’est du bon vin, c’est plus bon que le vin du blanc, je l’apprécie», a reconnu Sandra Afi, étudiante à l’Université de Lomé.

Les responsables de l’Association togolaise des consommateurs (ATC) saluent aussi l’initiative. «Nous encourageons nos compatriotes qui produisent et assurent la conservation de ce produit local très apprécié», a dit à IPS, Aladjou Agouta, secrétaire général de l’ATC.

Agouta invite néanmoins les initiateurs à s’assurer de la qualité et des conditions d’emballage du vin de palme. «Ils doivent sans cesse expertiser et faire analyser, par les services étatiques, le vin pour rassurer les consommateurs».

Mais Afidégnon du CMC rassure: «Notre produit a été analysé et nous avons les documents nécessaires qui l’attestent ainsi que le matériel pour contrôler le taux d’alcool qui doit être stabilisé dans le vin».

La commercialisation du vin de palme aide les producteurs traditionnels à accroître leurs revenus en produisant plus de vin pour l’usine.

Toutefois, les défenseurs de l’environnement soutiennent que la technique d’extraction de ce vin tue les arbres et avec le nombre croissant de personnes qui entrent dans le marché du vin de palme, les forêts risquent de disparaître assez rapidement.

«On ne doit pas abuser de l’abattage des palmiers qui met en danger l’équilibre de l’écosystème», a déclaré à IPS, Ambroise Mawussé Kpondjo, membre de l’organisation non gouvernementale Observatoire ouest-africain de l’environnement.

Selon lui, l’abattage anarchique des arbres est à l’origine de l’augmentation de la pollution, de l’épuisement de la couche d’ozone, du réchauffement de la planète, d’un accroissement du gaz à effet de serre, et de la réduction de la biodiversité.

Mais, Agbodjan révèle qu’à côté de chaque palmier abattu dans son champ, il plante un nouveau. «Nous sommes conscients qu’il ne faudra pas abattre systématiquement tous les palmiers et qu’il faut bien gérer l’abattage», a-t-il souligné. (FIN/2010)

par Noel Kokou Tadegnon     Inter Press Service (IPS)

~ par noeltadegnon sur 7 juin, 2010.

3 Réponses to “Du vin de palme traditionnel mis en bouteille sur place”

  1. Plus bas, en Afrique centrale, la production du vin de palme ou plutôt d’alcool de palme se fait sans abattre le tronc. Pourquoi ne pas l’initier également au Togo ? C’est vrai qu’il est abbérant d’abattre un palmier pou récupérer quelques litres de son breuvage.

  2. ou bien tapez sève et vin d’Afrique, SEVINA

  3. Pauvre enseignant que je suis, mon village engorge cette potentialité que je rêve d’embouteiller aussi un jour!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :